3-pompes-patchs

ATTD 2022 JOUR 2 : le diabète en état d’arrestation. 

Publié le 28/04/2022 – Écrit par Nina Tousch. Crédit photo : diabetopole.
Quelle deuxième journée à ATTD 2022 excitante, remplie de surprises et de connaissances. Et elle a commencé fort avec une présentation intitulée “Prévenir et guérir le diabète de type 1”. Voici les 5 choses à retenir de ce jeudi 28 avril 2022.

Vous avez raté l’article de la veille ? Retrouvez-le ici pour ne rien manquer d’ATTD 2022.

L’espoir du jour 

La professeure et chercheuse Chantal Mathieu (lisez sa bio, écrite par Weronika Burkot dans son articlé dédié aux femmes qui révolutionnent le monde du diabète) a apporté de l’espoir en ce deuxième jour. Quand on lui a demandé si on avait enfin trouvé le remède au diabète, elle répond : “Nous n’y sommes pas encore, mais on s’approche”. En effet, les études sont prometteuses. En fait, le diabète est bien plus complexe qu’on ne le pensait. Deux grands rebondissement remettent en question la perception du diabète : d’une part, on s’est enfin rendu compte que le diabète est une maladie hétérogène composée de plus de deux types. D’autre part, les professionnels de santé s’interrogent sur quand intervenir médicalement au début du diagnostic. Chantal Mathieu a par exemple abordé les traitements au teplizumab, un médicament qui retarde de plusieurs mois la destruction des cellules bêta. Ce n’est pas un remède, mais c’est déjà ça nous dit-elle. Pour conclure, elle a présenté la plateforme européenne INNODIA pour laquelle elle travaille, et leur dernier projet de recherche MELT-ATG qui porte sur un traitement qui pourrait bien préserver la sécrétion d’insuline.

La LEÇON du jour 

Selon que l’on vit en France, en Allemagne, aux États-Unis ou en Inde, l’accès aux technologies du diabète est inégal. Au Royaume-Uni, l’utilisation ou non d’un capteur de glycémie varie selon l’origine ethnique par exemple. Aux États-Unis, cela varie selon l’assurance, tandis qu’en Inde les ressources financières et le lieu de vie déterminent l’accès aux soins. La militante indienne Jazz Sethi (@jazzsethi) a bien résumé cela : “L’argent est important, mais l’éducation thérapeutique l’est encore plus”. Diminuons les inégalités d’accès aux dispositifs médicaux en éduquant à l’utilisation de ces derniers concluent les présentateurs.

L’annonce du jour : la pompe patch Medtrum arrive en France

Une nouvelle pompe patch arrive bientôt en France. Elle s’appelle TouchCare Nano et nous vient tout droit du laboratoire Medtrum, à Shanghai. Sans tubulure, plus petite et plus légère que son concurrent Omnipod, elle est contrôlable via une application mobile ou un terminal tactile, lui aussi plus petit et discret que celui qu’on connaît tous. Elle se compose de deux parties, dont une est rechargeable et réutilisable (la partie grise ci-dessous sur notre mannequin). L’insertion est différente : ici, c’est à nous d’enfoncer un petit bouton pour que l’aiguille et la canule, en acier inoxydable (c’est un matériel précieux qui préviendrait que la canule se coude, un coup dur pour nombreux d’entres nous), entre dans la peau. TouchCare Nano peut se coupler avec le capteur de glycémie du même laboratoire et fonctionner en boucle fermée, mais celui-ci ne sera pas encore disponible. Medtrum a aussi annoncé qu’il rejoindrait le circuit des boîtes violettes DASTRI.

Visitez leur site internet en français pour plus d’informations. Notre détective nous dit : si leur site est disponible en français, c’est qu’ils arrivent vraiment bientôt sur le marché français. Medtrum nous a d’ailleurs confié que le remboursement de la pompe devrait être annoncé prochainement.

→ Nous vous préparons un article plus détaillé sur la pompe Medtrum après cette semaine de congrès.

Les missions du jour

Participer à un congrès : oui ! Mais si c’est pour regarder des démonstrations de dispositifs sans donner son avis, non merci ! Nous avons pu échanger avec des professionnels de santé et des industriels sur leurs produits et leurs stratégies de communication. Nous avons présenté la boucle fermée DIY à un prestataire de santé à domicile français pour le rassurer et l’encourager à respecter et soutenir ce choix de traitement au vu des publications scientifiques et des résultats cliniques plus que positifs. Auprès du leader du stylo connecté en France Mallya (Biocorp), nous avons parlé du mouvement Language Matters et de l’importance d’utiliser des termes neutres et sans jugements dans leurs outils de communication. Andrea Limbourg (@andrealimbourg) et moi avions remarqué qu’ils avaient glissé un mot qui stigmatisait les personnes vivant avec un diabète sur l’un de leurs flyers destinés aux patients. Mallya a été très réceptif à notre remarque ! Leçon du jour : exprimez-vous (avec respect bien sûr) lorsqu’une expression fait grincer vos oreilles diabétiques. Enfin, on a félicité Insulet France de rejoindre le réseau DASTRI et on les a encouragé à communiquer directement auprès des patients sur les nouvelles boîtes violettes ! Oui, on les encourage à faire du greenwashing cette fois, les autres labos le font déjà si bien ! 

La blague du jour 

Le « glamourous sensor » par le joaillier Abbott (ils ont vraiment surnommé le Freestyle Libre 3 comme ça…).

C’est tout pour aujourd’hui ! À demain pour un nouveau TOP 5 !

 

 

Ne ratez pas le lancement de notre nouveau site internet : plus informatif, plus engagé et toujours plus drôle.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de sa sortie.

en vous inscrivant à notre liste, vous recevrez une newsletter par mail lorsque le nouveau site sera en ligne.

Ces articles vont vous intéresser

le_diabete_enchaine_9

Abonne-toi à notre newsletter pour lire

Le Diabète Enchaîné #9

En rejoignant notre newsletter, tu recevras tous les deux mois le webzine directement dans ta boîte mail.

C'est dans la boîte !