baqsmimi_une_nouvelle_forme_de_glucagon_est_remboursee

BAQSIMI : une nouvelle forme de glucagon est bientôt remboursée en France

Par Nina Tousch – Publié le 11/04/2021 – Mis à jour le 12/04/2021 (précision sur les délais de remboursement)

9 avril 2021.  Lorsqu’on fait une hypoglycémie sévère, entendez par là une hypo avec une perte de connaissance et l’impossibilité d’ingérer du glucose par voie orale, le glucagon peut sauver notre vie. En effet, le glucagon est une hormone hyperglycémiante. Jusqu’à présent, le glucagon s’administrait par voie injectable et nécessitait une préparation quelque peu fastidieuse. Mais bonne nouvelle : la Haute Autorité de Santé (HAS) a donné un avis favorable au remboursement d’une nouvelle forme de glucagon, le BAQSIMI.

Qu’est-ce-que BAQSIMI ?

BAQSIMI est un dispositif à usage unique administré par le nez fabriqué par le laboratoire Lilly. Il s’agit d’un médicament sous forme de poudre qui se présente dans un récipient unidose avec un piston. Pour administrer le glucagon, il suffit d’ insérer l’embout dans la narine de la personne diabétique et d’appuyer une fois sur le piston. Puisqu’il s’agit d’un récipient à usage unique, il ne faut surtout pas tester le piston avant son utilisation. Baqsimi se conserve à une température ne dépassant par 30°C.

Pour Qui ?

BAQSIMI est recommandé uniquement dans le traitement des hypoglycémies sévères (taux de sucre dans le sang très bas) “chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 4 ans ayant un diabète de type 1 ou un diabète de type 2 traité par insuline”. Il n’est pas recommandé chez ceux “ayant un diabète de type 2 non traité par insuline”.

Pour Quand ?

Maintenant que la HAS a rendu son avis, elle doit le transmettre au Comité économique des produits de santé (CEPS) et à l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM).  Mais “la décision finale de remboursement relève de la compétence des ministres chargés de la Santé et de la Sécurité sociale”. En d’autres mots : ça arrive, alors ne faites pas d’hypo sévère d’ici là !

Quel progrès thérapeutique ?

C’est un véritable progrès pour les personnes vivant avec un diabète. En effet, l’administration par voie nasale de BAQSIMI est beaucoup plus pratique et facile d’utilisation que celle de son homologue par voie injectable. Mais cela ne veut pas dire que nous ne devons plus sensibiliser nos proches aux hypoglycémies sévères ni les préparer dans l’éventualité d’une perte de connaissance. Faites lire cet article à votre proche et préparez-les dès maintenant à faire pschitt dans votre nez.

BAQSIMI_Lilly

Crédit : courtoisie de Lilly

Vous êtes curieux et souhaitez découvrir encore une autre forme de glucagon ? Rendez-vous dans Le Diabète Enchaîné #4.

La ménestrelle

ÉCRIT PAR NINA TOUSCH, LE 11/04/2021 –  mis à jour le 12/04/2021

Nina a créé Diabetopole en septembre 2020, tout juste huit ans après être devenue diabétique. Elle aime tenir informé les diabétiques sur ce qu’il ce passe sur la planète Diabète et n’hésite pas à aller au bout du monde pour vous rapporter des infos croquantes. Suivez-la sur les réseaux sociaux.

le_diabete_enchaine_9

Abonne-toi à notre newsletter pour lire

Le Diabète Enchaîné #9

En rejoignant notre newsletter, tu recevras tous les deux mois le webzine directement dans ta boîte mail.

C'est dans la boîte !