road trip

Diabète et sport

Comment gérer sa glycémie avant, pendant et après une activité physique ?

Faire du sport est un challenge pour notre glycémie. Mais faire du sport a aussi plusieurs avantages : il améliore l’hbA1c sur le long terme, la sensibilité à l’insuline, l’humeur et l’estime de soi et réduit les besoins en insuline. D’après Tomasz Klupa (Professeur à l’Université Jagiellonian à Cracovie, Pologne), l’activité physique doit être le quatrième pilier du bien-être métabolique de la personne diabètique avec l’hbA1c, le cholestérol et la glycémie. L’une des barrières à la pratique d’une activité physique est la peur de l’hypo et de l’hyper. Alors comment gérer notre insuline avant, pendant et après l’activité physique ?

Les conseils du Pr. Tomasz Klupa :

Les facteurs qui impactent notre glycémie lors de l’activité sont le métabolisme de la personne, le type, la durée et l’intensité de l’activité, l’insuline active, le dernier repas et la glycémie avant l’activité. Mais ne vous inquiétez pas, tous ces éléments peuvent être contrôlés.

Avant le sport : combien de glucides faut-il manger ?

Regardez l’insuline active : s’il n’y a pas d’insuline active, il est recommandé de manger 0,5g/kg/h (donc 30 grammes de glucides pour une personne pesant 60 kg et qui va faire une heure de sport)

Mesurez votre glycémie (en prenant en compte la flèche !!) : 

  • si votre glycémie est d’environ 120 mg/dl alors il est conseillé de manger 1,0g/kg/h (donc 60 grammes de glucides pour une personne pesant 60 kg et qui fera du sport pendant une heure).
  • si votre glycémie est supérieure à 200mg/dl alors mangez plutôt 0,5g/kg/h.

Il faut aussi prendre en compte le type d’exercice que vous allez pratiquer. Une séance de musculation agit différemment qu’une course à pied sur votre glycémie. Si vous pratiquez une activité intense, prenez alors 20 à 50 % en moins de glucides.

Pendant l’activité : Réduire sa basale en fonction de l’intensité de l’exercice.

  • Intensité légère : basal temporaire -25 % (si vous faites 30 minutes de sport) et -50% (si vous faites 1 heure de sport)
  • Intensité modérée : basal temporaire -50% (30 minutes) et -75% (1 heure)
  • Intensité forte : -75% (30 minutes). 


Après l’activité physique : superviser sa glycémie.

  • Visez une glycémie entre 100 et 180 mg/dl. 
  • Réglez l’alarme qui signale que vous allez être en hypo (sur certains capteurs) à 90-100 mg/dl.
  •  Si vous montez en hyper, corrigez en faisant 50% de la correction suggérée.

D’autres conseils pour éviter l’hypo :

  • manger des glucides avant l’activité.
  • réduire le bolus lors du repas qui précède l’activité.
  • réduire la basale.
  • marier une activité intense à une activité modérée ou faire des exercices de résistance avant un activité cardio. 

 

Ces recommandations sont tirées de la présentation du Pr. Tomasz Klupa lors de l’EASD 2020. Elles sont à utiliser avec précautions. L’idéal est de les utiliser comme une base et de les modifier en fonction de votre propre expérience. Néanmoins, il nous semble qu’il est toujours utile d’avoir des recommandations générales, surtout lorsqu’on fait du sport et qu’on n’arrive pas à encore à maîtriser sa glycémie. À vos baskets !

Guide (uniquement en anglais) recommandé par Klara Pickova (Institute for Clinical and Experimental Medicine, Prague) pour gérer son diabète lorsqu’on fait du sport. Elle a par ailleurs insisté sur le fait que les soignants doivent davantage motiver les patients diabétiques à pratiquer une activité physique.

le_diabete_enchaine_9

Abonne-toi à notre newsletter pour lire

Le Diabète Enchaîné #9

En rejoignant notre newsletter, tu recevras tous les deux mois le webzine directement dans ta boîte mail.

C'est dans la boîte !