NHS

le pouvoir du langage : langage et diabète, un outil au service d’une philosophie du soin.

Par Nina Tousch

N’avez-vous jamais grincé des dents en entendant quelqu’un vous demander si “vous pouviez manger ce dessert” ou si “votre diabète était bien contrôlé” ? Le langage utilisé par les professionnels de santé et les proches est souvent très éloigné de notre réalité en tant que personne diabétique. Les termes employés sont généralement dramatiques et négatifs. Ces mots jouent un rôle majeur dans notre façon de vivre et de percevoir notre diabète. Ils sont aussi le liant entre nous et nos soignants lors des consultations. Et si en fin de compte, le langage était aussi important que l’insuline pour prendre soin de nous ? 

Le Pouvoir du Langage : langage et diabète, un outil au service d’une philosophie de soin est la première traduction et adaptation française d’un document originellement publié par Diabetes AustraliaGrâce à cette publication, nous espérons poursuivre le débat sur le rôle du langage dans la prise en charge du diabète et co-construire un nouveau modèle de consultation, plus empathique et humaniste.

 

Les origines du Pouvoir du Langage

Tout a commencé avec Language Matters in Diabetes, un mouvement initié en Australie en 2012 par Diabetes Australia et Jane Speight et Renza Scibilia. Ensemble, ils publient plusieurs recommandations destinées aux professionnels de santé. Ce mouvement est ensuite relayé aux États-Unis, en Amérique latine et en Inde, et leurs recommandations traduites dans plusieurs langues. Language Matters n’est arrivé que très récemment jusqu’au continent européen grâce à la publication d’un guide central sur le langage et le diabète par le National Health Service (la sécurité sociale britannique).

C’est à l’occasion de la Journée Mondiale du Diabète 2020 que nous publions la première traduction et adaptation française de ce document.

Pourquoi devons-nous nous intéresser au langage ?

Le langage, verbal et non-verbal, utilisé par les professionnels de santé et les proches, induit des conséquences positives et négatives sur la personne diabétique, son traitement, ses résultats et son bien-être. Les mots peuvent blesser, déshumaniser, décourager tout comme ils peuvent aider et motiver. Le Pouvoir du Langage est une invitation à prendre conscience de la force inhérente au langage dans la prise en charge du diabète (comme dans tout autre affection…).

Par conséquent, le langage est un outil, parmi d’autres, au service de la prise en charge du diabète. Le Pouvoir du Langage a pour objectif d’inscrire cet outil au cœur d’une philosophie de soin humaniste et empathique.

Le langage, un outil au service d’une philosophie du soin

Lorsqu’on parle de philosophie du soin, on parle du “souci des autres” et plus précisément de la construction d’une relation fondée sur l’empathie, c’est-à-dire la capacité de s’identifier à autrui dans ce qu’il ressent et vit. Du point de vue du langage, parler d’une philosophie de soin dans le diabète revient à interroger la relation créée par les mots et les attitudes lors des consultations médicales. S’agit-il d’une relation de confiance ? de réciprocité : partagez-vous des anecdotes ou des expériences avec votre médecin ? Discutez-vous des différentes options de traitement ? De domination : sentez-vous que votre diabète ne vous appartient pas ? D’amitié : inviterez-vous votre diabétologue à votre mariage ?

En fonction de notre relation avec les professionnels de santé qui nous accompagnent, le langage a deux pouvoirs : nous rabaisser au statut d’un patient parmi d’autres ou nous porter en tant qu’être humain autonome. C’est ce dernier qu’il s’agit de cultiver. Pour cela, Le Pouvoir du Langage propose des alternatives de vocabulaire.

Enfin, le véritable pouvoir d’un langage empathique et humaniste, dont nous espérons qu’il sera mis en lumière par ce document, est celui de rendre les personnes diabétiques capacitaires, c’est-à-dire capables de choisir entre différents traitements et, éventuellement, modes de vie. Ainsi, ce document est une invitation à cultiver l’autonomie de la personne diabétique.

 

Le Pouvoir du Langage : langage et diabète

Guide pour une nouvelle approche du langage employé par ceux qui prennent soin des personnes qui vivent avec un diabète.

Parlez-vous Diabète ?

Petit guide de conversation pour une relation plus humaine et empathique avec nos soignants.

Un document d’une page pour être partagé avec vos proches ou vos soignants, l’accrocher dans une salle d’attente ou attendre qu’une salle l’accroche.

Pour une relation plus humaine et empathique :

Rejoingnez le mouvement sur les réseaux sociaux avec le hashtag #LanguageMattersFR

La ménestrelle

ÉCRIT PAR NINA TOUSCH, LE 14/11/2020

Nina a créé Diabetopole en septembre 2020, tout juste huit ans après être devenue diabétique. Elle aime tenir informé les diabétiques sur ce qu’il ce passe sur la planète Diabète et n’hésite pas à aller au bout du monde pour vous rapporter des infos croquantes. Suivez-la sur les réseaux sociaux.