road trip

Santé connectée : une solution pour une meilleure prise en charge du diabète ?

Par Nina Tousch

S’il y a bien une chose que la Covid-19 a apporté de positif dans le domaine de la santé, c’est la télémédecine, et avec elle, la possibilité d’expérimenter de nouvelles façons de prendre soin de soi et de communiquer avec son diabétologue.

Il est temps de proposer un nouveau paradigme qui réinvente le modèle traditionnel de la prise en charge du diabète, nous disent trois chercheurs lors du premier rendez-vous de ce lundi 21 septembre 2020. Réduire le temps que l’on passe à prendre soin de son diabète, renforcer la relation patient/soignant et faciliter la gestion de son diabète grâce à l’intelligence artificielle, tels sont les défis du futur.

Le diabète : “un fardeau” soulagé par la technologie selon David Kerr (Directeur de recherche au Sansum Diabetes Research Center, USA)

Le terme “fardeau” (burden en anglais) a été plusieurs fois employé par David Kerr pour faire référence au poids du contrôle glycémique dans le traitement du diabète. Il parle aussi du temps que cela nous prend de gérer notre diabète. Selon lui, une santé digitale réduit le poids des glycémies et le temps que l’on passe avec son diabète. Le diabète est une maladie exigeante qui peut être soulagée par les nouvelles technologies comme les capteurs de glycémie.

Repenser la manière dont le soignant parle de diabète avec le patient, selon Emma Wilmot (University Hospital of Derby and Burton NHS FT, UK, University of Nottingham, UK)

En tant que diabétique, on passe environ 675 heures à prendre des décisions mais seulement 3 heures avec notre diabéto. Emma Wilmot affirme que la télémédecine (les téléconsultations…) peut changer cette relation patient/soignant dans la perspective d’un suivi plus régulier. Au cœur de cette refonte, les soignants doivent revoir le langage utilisé lorsqu’ils s’adressent aux patients pour être moins moralisateurs dans leur façon d’interroger et de s’adresser aux patients. Le National Health Service (la Sécurité Sociale britannique) a d’ailleurs publié un rapport éclairant sur le langage du soignant et son impact sur les patients diabétiques.

L’Intelligence Artificielle au coeur du nouveau paradigme de Ronan Roussel ( Hôpital Bichat, France)

L’avènement des données digitales nous invite à repenser le traitement du diabète. Alors qu’avant notre diabétologue se basait essentiellement sur l’hbA1c pour prendre des décisions sur notre traitement, celui-ci dispose aujourd’hui de données diverses et plus précises comme la durée dans la cible, le temps que l’on passe au-dessus et en-dessous de la cible…. Mais on peut aller encore plus loin dans le suivi du patient grâce à la télésurveillance (le patient est directement en contact avec un.e infirmièr.e) et à la création d’une “clinique virtuelle”. Le diabète du futur est dans l’intelligence artificielle.

La télésurveillance est remboursée en France par la Sécurité sociale et depuis mai 2020, le suivi à distance des diabétiques a été étendu à davantage de patients.

le_diabete_enchaine_9

Abonne-toi à notre newsletter pour lire

Le Diabète Enchaîné #9

En rejoignant notre newsletter, tu recevras tous les deux mois le webzine directement dans ta boîte mail.

C'est dans la boîte !